Jules Pierre MAURY

(1829-?)
Photographe itinérant puis sédentaire
4 photographies

Angoulême Charente

Pierre Belcour Marie Jules Maury est né le 23 juillet 1829 à Saintes (Charente-Maritime) chez son aïeul maternel. Son père, chirurgien major, était en garnison à Metz. Il sera fait chevalier de la Légion d’honneur en 1831. Quand il décède en 1845, son fils est dans sa seizième année. Jules Pierre Maury s’est sans doute formé au métier de photographe à Paris où il aurait rencontré ses futurs associés : Robert Chanony (1836-?) et l’un des frères Debas, Jean-Baptiste Fernand (1842-1914) ou Pierre Edgard (1845-1891), tous deux ont été actifs en France avant de s’installer à Madrid en 1872. Le trio de jeunes photographes travaille à l’enseigne de la "Société photographique parisienne". Durant les premières années 1860, ils sont itinérants. Avant 1865, Chanony s’est séparé de ses associés. Il fera carrière dans l’Hérault (Béziers, Montpellier, Sète). Maury et Debas vont, eux, se sédentariser à Angoulême (Charente). Le 30 janvier 1865, "Le "Charentais" prévient ses lecteurs que "La Société photographique parisienne, dirigée par MM. Maury et Debas, a l’intention d’installer à Angoulême un de ses ateliers de photographie avec personnel et matériel complet, pour y séjourner pendant le printemps. Les artistes de la Société photographique parisienne nous sont déjà connus : dans notre contrée comme dans les autres provinces qu’ils visitent chaque année, ils ont laissé de belles et artistiques épreuves, en même temps que les souvenirs les plus honorables. M. Maury, déjà personnellement connu et apprécié par les premières familles du pays, a cru déjà devoir se rendre dans notre ville pour s’occuper activement, s’il y a lieu, de disposer tous les éléments d’une installation confortable et aussi d’une clientèle sérieuse". Les Angoumoisins se révélèrent si sérieux que les deux photographes, qui avaient envisagé de ne faire dans la préfecture de la Charente qu’un séjour printanier, vont y rester. Le 28 août 1865, sur toute la largeur d’une page, "Le Charentais" annonce l’ouverture du "Grand atelier de photographie dirigé par MM. Maury et Debas, artistes de la Société photographique parisienne - rue de l’Arsenal 9 au coin de la place de l’Hôtel e ville". La présence de Debas à Angoulême est attestée au moins jusqu’en décembre 1866. Après, il exercera à Cognac (Charente) et, sans doute, à Libourne (Gironde). Resté seul à Angoulême, Jules Pierre Maury y travaillera une quinzaine d’années. En 1875, il dépose sa candidature pour devenir le photographe de la Société archéologique et artistique de la Charente, poste qu’avait longtemps occupé Didier Fellot, grande figure de la photographie charentaise sous le Second Empire. A une date qui reste à préciser Maury cède son atelier de la rue de l’Arsenal à Joseph Nunez, un photographe espagnol qui était peut-être son employé depuis plusieurs années. La date et le lieu du décès de Jules Pierre Maury ne sont pas connus.

Source : - La collection du "Charentais" a été mise en ligne par les Archives départementales de la Charente.