Georges MEURISSE

(1871-1955)
Photographe d'atelier
1 photographie

Albi Tarn Aurillac Cantal Rodez Ttulle Corrèze Villefranche-de-Rouergue Aveyron

Georges Félix Meurisse est né le 11 août 1871 à Privas (Ardèche) où son père Auguste Meurisse (1831-1908) était photographe ; métier qu’il exercera ensuite à Sète puis à Béziers (Hérault). Dans cette ville, Auguste Meurisse travaille avec son épouse, née Marie Wichard du Perron (1841-1918). Quand le couple se sépare, Mme Meurisse reste à Béziers avant de s’installer à Avignon (Vaucluse) puis à Rodez (Aveyron). Comme ses parents, Georges sera photographe dans plusieurs villes :

RODEZ : En 1896, année de son mariage, Georges Meurisse travaille avec sa mère dans un atelier situé 3, rue de l’Hospice. De cette époque datent des photographies signées G. Meurisse fils. On ne sait quand il a quitté Rodez.

TULLE : En novembre 1903, quand il ouvre un atelier à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) Georges Meurisse rappelle dans sa publicité que "dix années de travail à Rodez et à Tulle ont été couronnées de succès". Son passage à Tulle (Corrèze) est attesté par quelques portraits carte-de-visite. C'est Jean Basin qui lui succède dans cette ville.

VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE : Dans "Le Narrateur", hebdomadaire de Villefranche, daté du 21 novembre 1903, Georges Meurisse informe les habitants "qu’il vient d’installer un atelier de photographie d’après les derniers perfectionnements de l’art. Son atelier complètement meublé et outillé à neuf, et disposé dans les meilleures conditions d’éclairage, lui permettra de livrer un travail irréprochable. Toutes les nouveautés seront exécutées dans la maison aussi bien finies et soignées que dans les premières maisons de Toulouse". L’atelier situé quai de la Sénéchaussée avec entrée place du Présidial ouvre le dimanche 29 novembre 1903. Meurisse y expose pas moins de mille photographies. (1)

ALBI : Des photographies sont signées G. Meurisse à Albi. Meurisse a donc exercé quelque temps dans la préfecture du Tarn.

AURILLAC : Pendant l’entre-deux-guerres, Meurisse travaille à Aurillac (Cantal). C’est dans cette ville qu’il décède en 1955.

Source :

(1) La collection du "Narrateur" est consultable en ligne sur le site des Archives départementales de l’Aveyron.