Etienne Amable YVORET

(1824-1887)
Photographe d'atelier

Paris Seine

Fils d’un boucher, Etienne Amable Yvoret est né le 3 octobre 1824 à Joigny (Yonne). Le 4 août 1855, à Berçy, il épouse Françoise Mignolet dont il aura quatre enfants. La soeur cadette d’Etienne Amable, Alexandrine Yvoret (1829-1896) avait épousé en 1851 Jean Pierre Eugène Thiébault (1826-1880) qui sera, photographe à Paris sous le Second Empire. C’est sans doute ce lien familial qui amènera Etienne Amable à devenir photographe. Il est d’abord employé dans l’atelier de son beau frère. Le 3 août 1860, il accompagne sa soeur à Enghien-les-Bains quand Alexandrine agresse violemment Léonide Turc, la maîtresse de son mari qu’elle avait trouvée dans le lit conjugal.  Est-ce cette affaire qui fit grand bruit qui amena Yvoret à quitter l’atelier de son beau-frère pour travailler à son compte ? Vers 1861, il exerce dans un atelier situé 51-53 rue du Faubourg-Saint-Denis. D’abord seul, il sera un temps associé à Marie Ernest Crosnier. Yvoret aurait été actif jusqu’à la fin des années 1860. En janvier 1882, quand son fils se marie, Etienne Amable Yvoret est photographe (employé) domicilié 27, rue Keller. Il décède à Paris (11e) le 11 décembre 1887 à l’âge de 63 ans. L’acte de décès précise qu’il était alors cuisinier à Joigny, sa ville natale.