Louis YRONDY

(1846-1901)
Photographe d'atelier
3 photographies

Auxerre Yonne Fougères Ille-et-Vilaine Paris Seine

Louis Laurent Michel Yrondy (ou Yrondi) est né le 10 août 1846 à Leyde (Pays-Bas). Originaire du Cantal, son père, Michel Yrondy (1820-1887), a vécu plusieurs années en Hollande avant de s’installer à Paris. Après avoir été ouvrier en parapluies, il ouvre, vers 1862, un atelier de photographie dans la capitale. Il a été le premier d’une lignée de photographes, sculpteur et dessinateur. Louis Yrondy travaille dans l’atelier familial quand il épouse le 17 avril 1879, Suzanne Maunier, marchande de vin en gros. Après son mariage, il est photographe domicilié 29, rue de Montenotte qui était, sans doute, une succursale de l’atelier de son père. En février 1883, il est domicilié à Auxerre (Yonne) où il va exercer 19, rue Paul-Bert. Il y reste une dizaine d’années. Il poursuit sa carrière à Fougères (Ille-et-Vilaine) dans un atelier situé rue Nationale à côté du théâtre. Il y est recensé en 1896. Louis Yrondy est décédé à Fougères le 30 janvier 1901 à l’âge de 54 ans. C’est Gustave Mabire qui lui succédera. En septembre 1906, celui-ci crée avec Suzanne Yrondy (1881-1966), fille aînée de Louis, une société en nom collectif pour la gestion d’un atelier de photographie 40, rue de la Constitution à Avranches (Manche). Mabire cèdera ses parts à son associée en décembre 1910. Le jeune frère de Suzanne, Michel Paul Yrondy, a travaillé avec elle dans l’atelier avranchais jusqu’à son décès en 1906 à l’âge de 19 ans.